Office français de la biodiversité

Chef de projet " milieu terrestre " H/F

Référence : 2022/880
Affectation : Direction de la police et du permis de chasser
Catégorie : A
Résidence administrative : Vincennes (94) ou Dry (45) ou Auffargis (78) ou Apprieu (38)
Statut du poste : Vacant
Poste à pourvoir le : 01/03/2023
Date limite de candidature : 23/12/2022

Information générale

Positionnement hiérarchique : Sous l’autorité du chef de service prévention, appui et prospective

Conditions d’emploi : Emploi permanent à pourvoir soit par un fonctionnaire (détachement ou PNA) ou un agent déjà en CDI de droit public (portabilité envisageable) ; soit en CDD de 3 ans (Rémunération : à partir de 2 347 € brut par mois selon expérience professionnelle.)

Durée minimale attendue sur le poste : 3 ans

Résidence administrative : Vincennes ou sur un site de la direction de la police et du permis de chasser (à discuter lors de l'entretien)

L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 2 800 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Il contribue, s'agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité, ainsi qu'à la gestion équilibrée et durable de l'eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).

Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur les 2 800 agents qui composent des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
- une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
- une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
- des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

La direction générale déléguée police, connaissance, expertise (DGD-PCE) est caractérisée par des missions régaliennes et scientifiques relatives aux milieux, aux espèces, aux pressions qu’elles subissent et à la surveillance – sous toutes ses formes – qu’imposent les réglementations internationales, européennes et nationales. La DGD-PCE vise à renforcer les liens entre la connaissance et la police de l’environnement et à faire en sorte qu’elles contribuent à l’amélioration constante des politiques publiques et des comportements. Pour ce faire, les équipes qui la composent participent à la fois au pilotage national des activités dont elles ont la responsabilité et à la mise en œuvre en régie de ces activités (recherche, police, surveillance et cycle de la donnée), en vertu du principe de subsidiarité. Elles apportent également un appui aux directions régionales et à leurs services, ainsi qu’à la DGD mobilisation de la société. 

La DGD-PCE est pilotée par un directeur général délégué ; elle compte environ 350 agents et est décomposée en :

  • Une direction de la police et du permis de chasser (DPPC)
  • Une direction surveillance, évaluation, données (DSUED)
  • Une direction de la recherche et de l'appui scientifique (DRAS)

La Direction de la police et du permis de chasser est à la fois une direction centrale et une direction opérationnelle de terrain. Elle assure d’une part, au niveau national un rôle de conception, de pilotage, d’animation, d’appui aux services territoriaux, ainsi que d’évaluation de l’activité de police, qu’elle soit administrative ou judiciaire. Elle assure, d’autre part, des missions opérationnelles en renfort des services territoriaux ou en pilotage direct lorsque les enjeux, la nécessité de coordination ou de réactivité l’exigent. Elle dispose également d’un service qui mène des enquêtes judiciaires. Elle est enfin chargée de l’examen du permis de chasser. Elle comporte un service juridique qui vient en appui de l’OFB sur ses missions opérationnelles.

Le service PAS veille à ce que les priorités, ainsi que les moyens d’actions de l’établissement en matière de police soient axés sur les principaux enjeux et répondent aux objectifs fixés par l’Etat en matière de préservation de la biodiversité tout en accompagnant les services territoriaux en leur donnant les moyens de mise en œuvre.

Mission

Le Chef de projet/référent terrestre est :

Le référent en matière de police de l’environnement sur les milieux terrestres pour la DPPC

  • Il est l’interlocuteur privilégié sur tous les sujets portés par l’établissement traitant de ces sujets et pour lesquels la DPPC est impliquée, notamment pour les espèces à enjeux et/ou soumises à PNA
  • Il conçoit et accompagne la stratégie de l'OFB en matière de prévention, de surveillance et de contrôle des milieux terrestres tant en interne (élaboration de stratégies, cadrages, positionnement internes), qu’avec les partenaires (MTE, MAA)
  • Il participe au dialogue de gestion police, volet espèces et milieux terrestres, mené avec les directions régionales et suit le rapportage dans ce domaine.
  • Il coordonne les différents projets portés par les services de la DPPC dans ce domaine et s’assure de leur cohérence.
  • Il pilote des missions transversales entre plusieurs services au sein de la DPPC et est en lien avec la direction recherche et appui scientifique (DRAS), ainsi que la direction surveillance évaluation données (DSUED) ou encore de la Direction des Grands Prédateurs Terrestres (DGPT) pour ce qui concerne les grands prédateurs terrestres
  • Il représente la DPPC dans les réseaux thématiques internes et groupes de travail, ainsi que lors de toute sollicitation à des fins de communication, valorisation, etc., traitant de domaine terrestre.

                 

Il conçoit des outils, référentiels, méthodes permettant aux agents de mieux mettre en œuvre leurs compétences en matière de police de l’environnement touchant aux espèces et habitats :

  • Il contribue à la structuration et au rapportage de l’activité d’appui technique pour le domaine terrestre et peut être sollicité sur des rédactions d’avis techniques en cas de besoin des services territoriaux
  • En matière de prévention, il coordonne, en lien avec le chef de projet PAT-Biodiv et CDR ERC et le chargé de mission « Usages et Ruralités », l’alimentation des référentiels de PAT-Biodiv et du CDR ERC
  • En matière de police judiciaire, en lien avec le SPJR, il pilote la rédaction de guides, documents de cadrage, outils, notes utiles aux contrôles et enquêtes menées sur le domaine de la police des espèces et des habitats notamment à partir de retours d’expériences.

 

En tant que Référent « milieu terrestre » au sein de la DPPC (sphère police, de l’appui technique à la police administrative et judiciaire), il pilote le volet métier de la formation sur le domaine police de l’environnement, en lien avec les autres agents compétents de la direction et en lien étroit avec le service formation qui pilote la formation.

Activités principales

  • Assurer le pilotage des missions portées par la DPPC portant sur les milieux terrestres (espèces, habitats, agriculture)
  • Piloter la priorisation des missions de police d l’OFB sur ce domaine
  • Élaborer les notes, outils et formations nécessaires à la mise en œuvre des compétences des agents de l’OFB en matière de police de l’environnement
  • Participer et représenter la DPPC de l’OFB aux réunions/GT conduites sur les missions dédiées et à leur rapportage.

Relations liées au poste

Relations internes :

  • Direction de la Police et du Permis de Chasser
  • Direction générale déléguée Police, Connaissance, Expertise (Direction recherche et appui scientifique, Direction surveillance, évaluation, données, dont MNHN, Direction grands prédateurs terrestres)
  • Services territoriaux de l'OFB.

 

Relations externes :

  • Ministère de la Transition Energétique /DEB, Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
  • Douane, Gendarmerie, BNEVP
  • Parquets
  • APN

Profil recherché

  • Fonctionnaire de catégorie A ou contractuel détenteur d'un diplôme de niveau Bac+5 (master 2).
  • Une expérience antérieure dans les domaines concernés par le présent poste est attendue, si possible en service territorial (OFB ou administration déconcentrée de l’Etat).

Compétences et qualités requises

Connaissances :

  • En matière d’environnement et de faune terrestre : écologie des milieux
  • Gestion des habitats et des espèces
  • Maîtrise du fonctionnement des institutions administratives et judiciaires nationales, régionales et départementales, des différents services de police judiciaire
  • Bonne connaissance des partenaires
  • Code de l’environnement, Code rural et pêche maritime, et maitriser le cadre administratif et judiciaire en matière de police de l’environnement
  • Maîtrise des outils informatiques

 

Savoir-faire opérationnel :

  • Animer des réseaux, des réunions, de groupes de travail (fonctionnement en mode projet)
  • Discerner les enjeux, notamment au regard des objectifs, anticiper et prendre des initiatives.
  • Communiquer en interne
  • Rendre compte à l’autorité supérieure

 

Savoir-être professionnel :

  • Sens de l’organisation.
  • Loyauté et opiniâtreté
  • Rigueur et esprit d’analyse et de synthèse
  • Culture de la confidentialité
  • Qualités relationnelles, sens de l’écoute et du dialogue.
  • Qualité rédactionnelle
  • Être force de proposition

Conditions d'exercice / sujétions particulières

  • Déplacements en région et au niveau national.
  • Permis B
  • Importance de garder un lien fort avec la pratique terrain.

Dépôt de candidature

Pour déposer une candidature, les documents suivants vous seront demandés :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Pour les fonctionnaires uniquement : dernier arrêté de situation administrative
  • Pour les non titulaires : diplôme le plus élevé obtenu
Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.