Office français de la biodiversité

ESC - Contribuer à la connaissance sur les plantes exotiques envahissantes en France H/F

Référence : 2022/879
Affectation : Direction de la recherche et de l'appui scientifique
Résidence administrative : Nantes (44)
Poste à pourvoir le : 01/02/2023
Date limite de candidature : 14/12/2022

Information générale

Positionnement hiérarchique : Sous l’autorité du Chargé de mission et de recherche sur les EEE

Conditions d’emploi :  engagement de service civique de 8 mois.

L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 2 800 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Il contribue, s'agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité, ainsi qu'à la gestion équilibrée et durable de l'eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).

Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur les 2 800 agents qui composent des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
- une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
- une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
- des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

La Direction de la Recherche et de l’Appui Scientifique (DRAS) est l’une des deux directions « connaissance » de l’OFB, en charge de la recherche et de l’expertise sur les espèces, sur les milieux, sur leurs fonctionnalités et sur leurs usages, ainsi que sur les risques sanitaires en lien avec la faune sauvage. Elle est composée de cinq services dont le Service Conservation et Gestion des Espèces à Enjeux (SEE). Ce service est en charge entre autres du développement scientifique d’outils et de dispositifs nécessaires à la mise en œuvre des politiques publiques de protection et de restauration de la biodiversité animale et végétale des milieux terrestres et aquatiques en métropole comme dans les outre-mers. Il effectue des études, des expertises et des recherches en propre, en coopération ou en mobilisation d’autres structures publiques ou privées, sur les espèces protégées, vulnérables et envahissantes. Il apporte également son appui aux autres activités de l’OFB comme l’information des parties prenantes et la sensibilisation du grand public.

Mission

Les espèces exotiques envahissantes (EEE) sont reconnues actuellement comme l’une des principales menaces sur la biodiversité à l’échelle mondiale. Elles font ainsi l’objet notamment d’un Règlement européen sur les EEE et d’une Stratégie nationale sur les EEE qui permettent de mener des actions sur les EEE pour préserver la biodiversité. Parmi ces actions, l’acquisition de connaissances sur les EEE sur le terrain est primordiale, car pour bien agir il faut bien connaître et comprendre. C’est pourquoi l’OFB a un rôle important à l’échelle nationale en fournissant des outils aux acteurs de terrain pour favoriser cette amélioration des connaissances sur les EEE (caractéristiques biologiques et écologiques, répartitions, impacts, etc.) en France métropolitaine. Cette mission se concentre sur la flore et donc les plantes exotiques (PE) et les plantes exotiques envahissantes (PEE).

Activités principales

Le principal objectif de la mission est de contribuer à appuyer et à mobiliser les acteurs de terrain (qu’ils soient professionnels ou particuliers) pour mieux connaître et surveiller les PEE en élaborant :

- des listes d’espèces à connaître et à surveiller (liste de PEE règlementées émergentes, liste d’alerte de PEE potentielles, liste de prévention de PE cultivées à risque) sur la base des travaux existants mais aussi de collecte, d’analyse et de synthèse de données ;

- des bilans, des fiches, des guides, des indicateurs, des affiches sur ces espèces ;

- une page internet de recensement des plateformes de saisie d’observations de ces espèces ainsi que de diffusion des ressources élaborées ;

- en participant à des animations pédagogiques (posters, vidéos, etc.) pour des fêtes ou des salons ;

- en appuyant à l’organisation d’une journée technique et à la conception de documents de sensibilisation ;

- des articles de vulgarisation et de valorisation de ces productions et événements.

- éventuellement des inventaires des manuels d’identification et des clés de détermination sur ces espèces ;

- éventuellement des supports de formations et de webinaires sur ces espèces ;

- éventuellement des campagnes de quêtes floristiques et de sciences citoyennes sur ces espèces.

Relations liées au poste

Relations internes :

  • Les activités du poste sont réalisées au sein du Service Conservation et Gestion des Espèces à Enjeux (SEE) de la DRAS (Direction recherche et appui scientifique) de l’OFB

  • Interactions avec DSUED (Direction surveillance, évaluation, données),

  • DICOM (Direction communication),

  • DAC (Direction acteurs et citoyens),

  • PATRINAT (Service patrimoine naturel),

  • PPCST (Pôle partage connaissances scientifiques et techniques),

  • ONB (Observatoire national de la biodiversité)

Relations externes :

  • Partenariats avec CBN (Conservatoires botaniques nationaux),

  • UICN (Union internationale pour la conservation de la nature),

  • ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’environnement),

  • MNHN (Muséum national d’histoire naturelle), etc.

Compétences et qualités requises

Les qualités nécessaires sont :

- Qualités relationnelles

- Qualités rédactionnelles.

 

 Travail majoritairement de bureau mais avec beaucoup de relationnel et des interventions (présentielles ou distancielles) auprès des parties prenantes et du grand public.

- Le volontaire dispose pour la réalisation des activités, d’un bureau, d’un ordinateur et du matériel technique nécessaire

- Le volontaire participe obligatoirement à deux formations (PSC1 et une formation civique et citoyenne)

Dépôt de candidature

Pour déposer une candidature, les documents suivants vous seront demandés :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Diplôme le plus élevé obtenu
Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.