Office français de la biodiversité

Chargé de recherche " Gestion Adaptative des populations exploitées " H/F

Référence : 2024/2157
Affectation : Direction de la recherche et de l'appui scientifique
Catégorie : A
Résidence administrative : Vincennes (94) ou Arles (13) ou Juvignac (34)
Statut du poste : Vacant
Date limite de candidature : 13/03/2024

Information générale

Positionnement hiérarchique : Sous l’autorité du Chef du service « Conservation et gestion durable des espèces exploitées » et de son adjointe.

Conditions d’emploi : Emploi permanent à pourvoir soit par un fonctionnaire (détachement ou PNA) ou un agent déjà en CDI de droit public (portabilité envisageable) ; soit en CDD de 3 ans (Rémunération : à partir de 2 748 € brut par mois selon expérience professionnelle).

Durée minimale attendue sur le poste : 3 ans

Créé le 1er janvier 2020, l’Office français de la biodiversité (OFB) est un établissement public administratif dédié à la sauvegarde de la biodiversité sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture. Doté d’un budget de 492 millions d’euros (budget initial 2022), il s’appuie sur l’expertise de près de 3 000 agents, dont une grande partie agit sur le terrain avec, notamment, 1 700 inspecteurs de l’environnement. 

L’établissement est au cœur de l’action pour la préservation du vivant dans les milieux aquatiques, terrestres et marins, tant en métropole que dans les Outre-mer. Les équipes interviennent chaque jour pour lutter contre l’érosion de la biodiversité face aux pressions exercées par la destruction et la fragmentation des milieux naturels, les multiples pollutions, la surexploitation des ressources naturelles, les conséquences du changement climatique, l’introduction d’espèces exotiques envahissantes.

 A ce titre, l’OFB est responsable de 5 missions complémentaires :

  • la police de l’environnement et la police sanitaire de la faune sauvage
  • la connaissance, la recherche et l’expertise sur les espèces, les milieux et leurs usages
  • l’appui à la mise en œuvre des politiques publiques
  • la gestion et l’appui aux gestionnaires d’espaces naturels
  • l’appui aux acteurs et la mobilisation de la société

Au sein de la Direction Générale Déléguée « police, expertise, connaissance », la Direction de la Recherche et de l’Appui Scientifique (DRAS) est l’une des deux directions « connaissance » de l’OFB, en charge de la recherche et de l’expertise sur les espèces, sur les milieux, leurs fonctionnalités et leurs usages, ainsi que sur les risques sanitaires en lien avec la faune sauvage. Ses missions s’inscrivent dans un cadre général d’appui scientifique et technique aux politiques publiques, et de transfert et valorisation vers les porteurs d’enjeux, les instances déconcentrées de l’Etat, les usagers de la nature, dans un cadre de mobilisation et sensibilisation aux enjeux de biodiversité. Elle est composée de cinq Services :
-    Service conservation et gestion durable des espèces exploitées (SEEX)
-    Service conservation et gestion des espèces à enjeux (SEE)
-    Service santé de la faune sauvages et fonctionnement des écosystèmes agricoles (SantéAgri)
-    Service fonctionnement, préservation et restauration des écosystèmes aquatiques continentaux et marins (EcoAqua)
-    Service anthropisation et fonctionnement des écosystèmes terrestres (SAFET)

Mission

La France a introduit dans son droit le principe de la gestion adaptative en 2019. La gestion adaptative consiste à prendre des mesures en faveur des espèces ou des habitats dans un contexte d’incertitude (sur la manière selon laquelle les mesures de gestion pourront effectivement être mises en œuvre, sur la façon selon laquelle les populations concernées y répondront, etc). Initialement ciblée sur les espèces chassables, il est maintenant reconnu que la gestion adaptative a toute sa place dans une gamme de questions bien plus larges liées à la biodiversité : exploitation des espèces par la chasse certes, mais aussi par la pêche ou la cueillette, gestion de certains habitats menacés, des interactions et conflits entre faune sauvage et activités humaines, etc. Le Ministère de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires envisage donc une nouvelle gouvernance de la gestion adaptative, élargie et clarifiée quant au rôle des différentes parties prenantes et des scientifiques. La mise en place de la gestion adaptative figure également en bonne place dans les actions prioritaires prévues par la nouvelle Stratégie Nationale Biodiversité 2030, qui mandate et finance l’OFB à cet effet.
Dans ce contexte, le(la) Chargé(e) de Recherche a pour mission :

  • au sein du groupe de travail « gestion adaptative » de l’OFB, d’accompagner et promouvoir le déploiement de la gestion adaptative en France puis son bon fonctionnement, notamment de participer à la mise en place d’une nouvelle gouvernance et à l’organisation du processus de concertation entre les parties prenantes pour faire émerger les questions de gestion à traiter et les scénarios envisagés  (1/3 de son temps de travail). 
  • lors du lancement du processus, de s’appuyer sur des crédits d’intervention conséquents afin de s’adjoindre la collaboration de spécialistes en sciences humaines et sociales dans le domaine de la concertation, et de laboratoires de recherche extérieurs pour la mise en œuvre, via des appels à projets, de recherches et analyses (1/3 de son temps).
  • de conduire ses propres projets de recherche, dans le cadre de la programmation scientifique de la DRAS, notamment en dynamique de populations exploitées, en collaboration avec les collègues porteurs de programmes de suivi à long terme pour différentes espèces, ou sur des espèces nouvelles (notamment de  plantes) (1/3 de son temps).

Activités principales

Animation et coordination scientifique

  • En lien avec le Muséum National d’Histoire Naturelle et la Direction de l’Eau et de la Biodiversité du Ministère de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires : 
    -    Contribuer à l’organisation et à la mise en place de la nouvelle gouvernance de la gestion adaptative en France, en collaboration avec des spécialistes SHS de la concertation en sciences de la vie et gestion de la biodiversité.
    -    Contribuer à animer les différents comités mis en place pour les parties prenantes et les scientifiques, faciliter les transferts d’information, et produire des documents de synthèse pour le Ministère.

Mise au point de projets d’étude et de recherche

  • Contribuer à la définition des objets d’études, identifier les sources d’information disponibles et participer à la veille prospective sur les travaux similaires effectués dans d’autres institutions, en France ou à l’étranger.
  • Concevoir, négocier et élaborer les conditions de mise en œuvre des projets (montage, acquisition des données, cahier des charges).
  • Organiser les collaborations nationales et internationales pour disposer des ressources intellectuelles et matérielles nécessaires au bon déroulement du programme et préparer les conventions de partenariat établies à ces fins.
  • Rechercher les financements, suivre les contractualisations et conventions.

Conduite des études et mise en œuvre des projets

  • Conduire et accompagner des recherches en dynamique de population visant à évaluer les conséquences de l’exploitation, de la gestion, ou à favoriser la coexistence entre biodiversité et activités humaines : 
    -    Lancer des appels à projets permettant de financer des travaux sur d’autres thématiques ou groupes taxonomiques couverts par la gestion adaptative, mais pas étudiés par les différents services et directions de l’OFB.
    -    Porter ses propres projets sur des taxons actuellement orphelins dans le service et concernés par la gestion adaptative (potentiellement plantes exploitées)
    -    Appuyer les chargé.e.s de recherche du service « Espèces Exploitées » dans l’analyse démographique des données collectées, faire de même auprès des collègues d’autres services en fonction des thématiques traitées par la gestion adaptative.

Valorisation des études et recherches, publication des résultats

  • Analyser les données et valoriser/transférer les résultats, seul(e) ou en collaboration avec les autres agents de la DRAS ou les partenaires, sous la forme d’articles scientifiques, d’articles de vulgarisation destinés aux porteurs d’enjeux, décideurs publics et aux citoyens, de rapports de synthèse, d’exposés dans des colloques/séminaires nationaux/internationaux.
  • Contribuer à la valorisation et au transfert des connaissances dans le cadre de la stratégie de mobilisation des acteurs portée par l’OFB.
  • Organiser et assurer la mise en valeur des actions d’acquisition de connaissance réalisées dans le cadre de projets relevant de sa responsabilité, à travers notamment des actions de communication et de formation internes/externes.

Expertise de haut niveau, transfert de connaissance et valorisation des résultats

  • Conduire/réaliser des expertises et fournir un appui scientifique et technique auprès des services de l’Etat, de l'Etablissement (autres services et directions) et ses partenaires, sur les espèces et problématiques relevant de son champ de compétences
  • Représenter, dans son champ de compétences, la DRAS auprès des instances déconcentrées de l’Etat (département, régions), de diverses instances nationales, régionales (comités de pilotage, conseils scientifiques, …) ou internationales.
  • Animer, organiser d’un point de vue scientifique des colloques, congrès, ateliers scientifiques.
  • Assurer des formations pour les agents de l'établissement, les partenaires et les établissements d’enseignement supérieur. Suivre et évaluer des stagiaires et des thésards. En particulier, développer une formation transversale et multi-acteurs sur la gestion adaptative.
  • Rendre accessibles les résultats de la recherche par des publications de vulgarisation et des activités de communication.

Management 

  • Assurer l’encadrement technique et fonctionnel des agents permanents ou occasionnels de la DRAS, impliqués dans les activités relevant de son champ de compétences.
  • Suivre, (co-)encadrer et évaluer des étudiants dans leur cursus de formation (y compris doctoral).

Gestion budgétaire et suivi financier des projets

  • Evaluer et gérer les besoins financiers des projets sous sa responsabilité, avec l’appui des assistantes administratives et financières  du Service Espèces Exploitées et le Service Administratif et Financier (SAF) de la DRAS (construire les budgets prévisionnels, optimiser l’utilisation des crédits mis à disposition)
  • Lancer des appels à projets sur les crédits d’intervention dédiés à la gestion adaptative, procéder à la sélection des projets puis en assurer le suivi scientifique, administratif et financier. Assurer la supervision des engagements et le suivi des conventions et dépenses adossées aux projets sous sa responsabilité, en lien avec les assistantes administratives et financières du Service et le SAF, ainsi que les autres services de la DRAS concernés.
  • Assurer le suivi et le renouvellement des matériels nécessaires à la conduite des projets dont il/elle a la responsabilité, en lien avec les autres services de la DRAS impliqués.

Relations liées au poste

Relations internes :

  • Les autres agents du Service Conservation et gestion durable des espèces exploitées. Les différents services de la DRAS et de la DSUED.
  • Les autres directions nationales ou régionales de l’OFB (e.g., DGDMob, DICOM, DPPC, DGPT, …)

Relations externes :

  • Les missions seront étroitement articulées avec la personne chargée de la gestion adaptative au Muséum National d’Histoire Naturelle, ainsi qu’avec la Direction de l’Eau et de la Biodiversité du Ministère.
  • Large variété de partenaires scientifiques académiques nationaux (CNRS, CIRAD, INRAe, MNHN) et internationaux, associatifs, cynégétiques et d’établissements publics. 
  • Tutelles. 

Profil recherché

  • Fonctionnaire de catégorie A/ A+ ou contractuel détenteur d'un diplôme de Doctorat en Sciences de la Vie et de la Terre, ou équivalent (niveau Bac+8).
  • Expérience confirmée dans le pilotage scientifique et la conduite de projets de recherche et de développement portant notamment sur l’écologie et la gestion des populations et des habitats naturels, voire des interactions entre biodiversité et activités humaines.
  • Bonne appréhension des enjeux environnementaux et des contextes culturels et socio-économiques de la gestion de la biodiversité en France et à l’international. 
  • Expérience utile en management d’équipe et de projets.

Compétences et qualités requises

Connaissances :

  • Connaissances approfondies en dynamique des populations et écologie (animaux ou plantes), y compris des méthodes et des techniques statistiques appropriées.
  • Connaissance des politiques publiques et contexte institutionnel français et international, connaissance des acteurs de la gestion de la biodiversité en France et à l’international.
  • Connaissances approfondies en biostatistiques. Maitrise d’un langage et/ou d’un environnement logiciel open source pour la réalisation de calculs statistiques et l’élaboration de graphiques (ex : logiciel R, …).
  • Compétences naturalistes transversales appréciées.
  • Maitrise orale et écrite de l’Anglais scientifique nécessaire. 
  • Expérience dans la gestion de projets et l’animation de comités multi-partenariaux souhaitée.

Savoir-faire opérationnel :

  • Animer-coordonner des groupes de travail entre parties prenantes et scientifiques d’origines variées.
  • Construire, piloter, conduire ou accompagner des projets de recherche notamment en dynamique de population.
  • S’insérer dans les réseaux de partenaires effectuant des travaux similaires.
  • Rédiger et présenter les résultats des études sous des formes diverses et adaptées à différents publics (commanditaires, communauté scientifique, parties prenantes du monde socio-professionnel, médias…)
  • Créer et entretenir des partenariats
  • Conduire des réunions
  • Encadrer des étudiants, y compris des doctorants
  • Capacités d’analyse et de synthèse. Rédiger de manière claire et intelligible en français et en anglais

Savoir-être professionnel :

  • Capacité de dialogue et d’écoute
  • Travail en équipe
  • S’adapter aux différents interlocuteurs
  • Faire preuve de pédagogie, de partage
  • Sens de l’initiative et de l’anticipation
  • Autonomie et rigueur dans l’organisation et le travail
  • Curiosité et ouverture d’esprit
  • Clarté de l’expression orale 

Conditions d'exercice / sujétions particulières

  • Déplacements réguliers en France et à l’étranger. 
  • Permis de conduire B obligatoire.
  • Travail en mode projet avec des collègues à distance
  • Organisation, animation et participation à des réunions fréquentes.

Dépôt de candidature

Pour déposer une candidature, les documents suivants vous seront demandés :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Pour les fonctionnaires uniquement : dernier arrêté de situation administrative
  • Pour les non titulaires : diplôme le plus élevé obtenu
Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.