Office français de la biodiversité

Chef de projets transverses police et milieux H/F

Référence : 2023/1443
Affectation : Direction de la police et du permis de chasser
Catégorie : A
Résidence administrative : Vincennes (94) ou Auffargis (78)
Statut du poste : Susceptible d'être vacant
Date limite de candidature : 15/06/2023

Information générale

Positionnement hiérarchique : Sous l’autorité du chef du service prévention, appui, stratégie 

Conditions d’emploi : Emploi permanent à pourvoir soit par un fonctionnaire (détachement ou PNA) ou un agent déjà en CDI de droit public (portabilité envisageable) ; soit en CDD de 3 ans (Rémunération : à partir de 2 347 € brut par mois selon expérience professionnelle.)

Durée minimale attendue sur le poste : 3 ans

Créé le 1er janvier 2020, l’Office français de la biodiversité (OFB) est un établissement public administratif dédié à la sauvegarde de la biodiversité sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture. Doté d’un budget de 492 millions d’euros (budget initial 2022), il s’appuie sur l’expertise de près de 3 000 agents, dont une grande partie agit sur le terrain avec, notamment, 1 700 inspecteurs de l’environnement. 

L’établissement est au cœur de l’action pour la préservation du vivant dans les milieux aquatiques, terrestres et marins, tant en métropole que dans les Outre-mer. Les équipes interviennent chaque jour pour lutter contre l’érosion de la biodiversité face aux pressions exercées par la destruction et la fragmentation des milieux naturels, les multiples pollutions, la surexploitation des ressources naturelles, les conséquences du changement climatique, l’introduction d’espèces exotiques envahissantes.

 A ce titre, l’OFB est responsable de 5 missions complémentaires :

  • la police de l’environnement et la police sanitaire de la faune sauvage
  • la connaissance, la recherche et l’expertise sur les espèces, les milieux et leurs usages
  • l’appui à la mise en œuvre des politiques publiques
  • la gestion et l’appui aux gestionnaires d’espaces naturels
  • l’appui aux acteurs et la mobilisation de la société

Au sein de la direction générale délégué « police, expertise, connaissance » (qui comporte également la direction de la recherche et de l’appui scientifique, la direction du suivi et de l’évaluation des données et la direction des grands prédateurs terrestres), la direction de la police et du permis de chasser est composée d’une directrice et d’un directeur adjoint, de six services nationaux (« prévention, appui, stratégie », « permis de chasser », « opérations et soutien », « enquête et contrôle », « juridique », « applications métiers police de l’environnement ») ainsi que d’un conseiller technique (« usages et ruralité »). Elle regroupe 135 agents aux profils variés. Les agents sont répartis sur plusieurs sites (principalement à Auffargis et Vincennes mais également Montpellier, Toulouse, Orléans, etc.).

La DPPC est à la fois une direction centrale et une direction opérationnelle de terrain. Elle doit donc, d’une part, assurer au niveau national un rôle de conception, de pilotage, d’animation, d’appui aux services territoriaux, ainsi que d’évaluation de l’activité de police, qu’elle soit administrative ou judiciaire. Elle doit d’autre part assurer des missions opérationnelles en renfort des services territoriaux ou en pilotage direct lorsque les enjeux, la nécessité de coordination ou de réactivité l’exigent, ainsi que l’examen du permis de chasser et la délivrance du titre.

Mission

Le chef de projets transverses police et milieux a, au sein du SPAS, une mission de conduite de projets très transversaux portant sur les sujets relatifs à la réalisation des missions de police et les porte auprès de la tutelle. L’objectif de sa mission, en s’appuyant sur les compétences disponibles dans l’établissement, consiste à faire le lien entre les moyens d’action dont disposent les agents de l’établissement en matière de police (appui technique aux services déconcentrés de l’Etat, contrôles administratifs, enquêtes judiciaire) et la nécessité de contribuer à la préservation des milieux tout en rendant nos actions police sur le terrain plus efficiente.

Dans son périmètre de responsabilité, il représente et valorise l’établissement auprès des partenaires et services centraux (direction de la biodiversité du ministère chargé de l’environnement) de l’État.

Activités principales

Piloter et animer le réseau des chefs de services régionaux police :

  • préparation, organisation, animation des réunions mensuelles ou des séminaires, de leur ordre du jour en lien avec les services de la DPPC, voire hors DPPC chaque fois que nécessaire
  • animation du réseau en entretenant une dynamique de groupe, de partage d’information sou de retours d’expérience
  • s’assurer de la bonne mise en œuvre des décisions prises lors de ces réunions et mobiliser au besoin les diverses compétences disponibles au sein de l’établissement pour y parvenir

 

En tant que chef de projet : conduire, animer et piloter la mise en œuvre du dialogue de gestion police de l’établissement :

  • conduire le dialogue de gestion police et son suivi – développer les relations avec le contrôle de gestion et le SAMPE sur l’aspect suivi
  • conduire la programmation police des services territoriaux avec les DR dans le cadre des objectifs assignés en veillant à tenir avec eux un bilan annuel à mi-parcours
  • suivre l’atteinte des objectifs par les DR avec un processus régulier de suivi
  • proposer et s’assurer de la mise en œuvre des évolutions du SI police afin que ce dernier prenne bien en compte le suivi des indicateurs validés
  • coordonner la définition des instruments de pilotage et d'évaluation permanente de l'activité de police en s’appuyant sur le dialogue de gestion police entre la DPPC et les directions régionales

 

En lien avec les services de la DPPC et les autres directions concernées, en priorisant par enjeu de biodiversité, proposer des projets de notes opérationnelles, des outils permettant d’aider les agents effectuant des missions de police à mieux utiliser de manière plus efficiente l’ensemble de leurs prérogatives, de prioriser leurs contrôles et d’être plus efficaces dans la réponse apportée aux attentes des autorités en matière de réparation aux atteintes constatées ou à venir.

 

En lien avec les ministères de tutelle : porter la position de l’établissement et participer aux réflexions (règlementation, stratégie nationale de contrôle, retours d’expérience etc).

En fonction de l’actualité de la direction, ces missions peuvent être amenées à évoluer.

Profil recherché

  • Fonctionnaire de catégorie A ou contractuel détenteur d'un diplôme de niveau Bac+5 (master 2).
  • Expérience appréciée dans les services territoriaux de l’OFB et au sein des services de l’Etat
  • Expérience confirmée dans le domaine de la police de l’environnement
  • Pratique de la police administrative et de la police judiciaire
  • Expérience utile en management d’équipe ou de projets

Compétences et qualités requises

Connaissances :

  • Connaissance de l’administration, en particulier dans le domaine de l’environnement
  • Connaissance de la police administrative et de la police judiciaire dans le domaine de l’environnement
  • Connaissances juridiques en droit de l’environnement
  • Connaissance des enjeux de la biodiversité
  • Connaissance des enjeux de la police sanitaire en lien avec la faune sauvage

 

Savoir-faire opérationnel :

  • Conduire un projet
  • Animer des réseaux de travail
  • Créer et entretenir des partenariats
  • Conduire des réunions
  • Capacités d’analyse et de synthèse
  • Rédiger de manière claire et intelligible

 

Savoir-être professionnel :

  • Capacité de dialogue et d’écoute
  • Faire preuve de pédagogie
  • Déontologie (respect du secret de la procédure en police judiciaire)
  • Sens de l’initiative et de l’anticipation
  • Rigueur d’organisation et de travail
  • Curiosité et ouverture d’esprit;
  • Clarté de l’expression orale

Conditions d'exercice / sujétions particulières

  • Déplacements occasionnels en région et sur région parisienne.
  • Permis B

Dépôt de candidature

Pour déposer une candidature, les documents suivants vous seront demandés :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Pour les fonctionnaires uniquement : dernier arrêté de situation administrative
  • Pour les non titulaires : diplôme le plus élevé obtenu
Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.