Office français de la biodiversité

Stage - Mise en œuvre de l'observatoire des usages de loisir au sein du PNMCCA H/F

Référence : 2023/1176
Affectation : Direction interrégionale PACA-Corse
Résidence administrative : Bastia (2B)
Poste à pourvoir le : 01/04/2023
Date limite de candidature : 17/02/2023

Information générale

Positionnement hiérarchique : Sous l’autorité de la chargée de mission « usages en mer »

Conditions d’emploi : Stage de 5 à 6 mois à pourvoir pour l’obtention d'un diplôme de niveau Bac +5

L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 3 000 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Il contribue, s'agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité, ainsi qu'à la gestion équilibrée et durable de l'eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).

Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur les 3 000 agents qui composent des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
- une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
- une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
- des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

Le Parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate / Parcu naturale marinu di u Capicorsu è di l’Agriate est une aire marine protégée qui a pour objectifs de préserver le milieu marin, d’améliorer sa connaissance et de contribuer au développement durable des activités maritimes. Il a été créé par le décret n°2016-963 du 15 juillet 2016.

Il s’agit du plus vaste parc naturel marin de métropole, englobant 6 830 km² d’espaces maritimes, dont 4 282 km² se situent dans la zone économique exclusive française et 225 km de côtes. Limitrophe des eaux italiennes au large, il est délimité à l’ouest à la pointe de Lozari et à l’est à la limite nord de Bastia, ville porte du Parc.

Son plan de gestion, document stratégique fixant les enjeux et objectifs à 15 ans, a été validé et approuvé en 2019. L’équipe du parc contribue à la mise en oeuvre des missions prévues au plan d’actions afin d’atteindre les objectifs collectivement fixés.

Mission

Le stage de Master 2 proposé s’inscrit dans l’enjeu 5 du plan de gestion : « des activités socio-économiques et des usages ancrés dans leur territoire et respectueux du milieu marin » et la finalité 10 : « assurer la compatibilité entre une économie bleue, pilier du tissu socio-économique du Parc et l’objectif de préservation du milieu marin » et finalité 11 « sensibiliser les flux touristiques aux enjeux de préservation en cohérence avec les caractéristiques patrimoniales du Parc ».

Dans un objectif de caractérisation, de suivi et de prédiction de l’évolution de la fréquentation, le Parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate a choisi de créer un observatoire des usages de loisir et de la fréquentation sur son territoire. Dans ce cadre, il s’est intégré au projet interparc RESOBLO (Mise en oeuvre d’un RESeau d’OBservatoires des usages de LOisir dans les parcs naturels marins), qui s’étend sur 34 mois (2020-2023) et qui est financé par le Fond Européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP – Mesure 80). Ce projet vise à mettre en place un observatoire des activités de loisir sur le littoral et en mer dans 4 parcs naturels marins (des estuaires picards et de la mer d’Opale, du bassin d’Arcachon, de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, du Cap Corse et de l’Agriate / Capicorsu Agriate), sur la base d’une approche commune et transférable, tout en répondant aux besoins spécifiques de chaque territoire en termes d’enjeux locaux et d’échelles géographiques.

Dans le cadre de RESOBLO, le Parc a défini 9 actions à mener en vue de l’acquisition de connaissance sur la fréquentation et les usages de loisir sur son périmètre, avec pour objectifs :
- La compréhension des dimensions spatiale et temporelle des usages de loisir ;
- La compréhension de la dynamique de fréquentation de ces usages ;
- L’évaluation des pressions et des impacts sur le milieu marin.

Les actions mises en œuvre jusqu’alors ont permis de collecter un grand nombre de données de fréquentation (survols aériens, comptages visuels in situ etc.) qui nécessitent d’être traitées et analysées afin de concevoir l’outil « observatoire ».

Le stage consistera en la mise en œuvre finale de l’observatoire des usages de loisir et de la fréquentation du Parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate / Parcu naturale marinu di u Capicorsu è di l’Agriate.

Activités principales

  • Traiter et analyser d’un point de vue statistique et géographique l’ensemble des données récoltées jusqu’alors – création d’un atlas cartographique ;
  • Identifier les actions complémentaires et leurs moyens de mise en oeuvre ;
  • Construire un tableau de bord sur la durée du plan de gestion qui constituera le socle de l’observatoire (actions, lien avec les objectifs du plan de gestion, moyens, protocoles, stratégies temporelles et spatiales, coûts, indicateurs, etc.) ;
  • Proposer potentiellement des mesures de gestion à mettre en œuvre à court terme permettant de répondre aux principales problématiques identifiées sur le territoire.

 

De manière complémentaire, le stagiaire aura pour mission de :

  • Participer aux réunions de concertation avec les acteurs locaux (Professionnels et associations locales liées au développement des activités économiques maritimes ; Organismes en lien avec le projet et le territoire : Conservatoire du littoral, Collectivité de Corse, Université de Corse ; Bureaux d’études en lien avec le projet etc.) ;
  • Identifier les ressources potentielles (internes et/ou externes à l’OFB) permettant de concevoir un outil visuel et cartographique pour l’observatoire dédié aux décideurs (membres du Conseil de gestion) et au grand public.

Relations liées au poste

Relations internes :

  • Relation étroite avec l’ensemble du service ingénierie ;
  • Chargés de mission RESOBLO (RESeau d’OBServatoires des usages de LOisirs dans les Parcs naturels marins) des PNMs intégrés au programme ;
  • Réseau thématique internes de l’OFB et services en relation avec les aires marine protégées

 

Relations externes :

  • Professionnels et associations locales liées au développement des activités économiques maritimes
  • Université de Corse – Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités – UMR CNRS 6240 LISA
  • Bureaux d’études en lien avec le projet
  • Organismes en lien avec le projet et le territoire : Conservatoire du littoral, Collectivité de Corse…

Compétences et qualités requises

Connaissances :

  • Connaissances sur la structuration des filières économiques liées aux activités nautiques ;
  • Connaissances du tissu institutionnel lié à l’environnement ;
  • Connaissance en écologie marine méditerranéenne.

 

Savoir-faire opérationnel :

  • Créer des bases de données
  • Traiter et analyser des statistiques : R studio
  • Traiter et analyser des géographiques : Qgis, Arcgis

 

Savoir-être professionnel :

  • Capacité à travailler en équipe et à s’appuyer sur l’expertise de ses collaborateurs ;
  • Sens du relationnel ;
  • Autonomie ;
  • Sens de l’initiative, force de propositionS ;
  • Capacité d’adaptation ;
  • Qualités rédactionnelles.

 

 

Dépôt de candidature

Pour déposer une candidature, les documents suivants vous seront demandés :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Pour les fonctionnaires uniquement : dernier arrêté de situation administrative ;
  • Pour les non titulaires : diplôme le plus élevé obtenu

 

Les personnes intéressées devront adresser leurs candidatures (CV détaillé et lettre de motivation) par courriel à aurelie.essartier@ofb.gouv.fr

Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.