Office français de la biodiversité

CDD 4 mois - Chargé de mission recherche - Innovations et transfert H/F

Référence : 2023/1170
Affectation : Direction de la recherche et de l'appui scientifique
Catégorie : A
Résidence administrative : Vincennes (94)
Date limite de candidature : 16/02/2023

Information générale

Positionnement hiérarchique : Sous l’autorité du Chef du service « Fonctionnement, préservation et restauration des écosystèmes aquatiques »

Conditions d’emploi : Contrat à durée déterminée de 4 mois à pourvoir par un contractuel. Rémunération selon expérience professionnelle comprise entre 2 399 € et 3 134 € bruts mensuels.

L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 3 000 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Il contribue, s'agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité, ainsi qu'à la gestion équilibrée et durable de l'eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).

Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur les 3 000 agents qui composent des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
- une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
- une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
- des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

L’innovation à finalité opérationnelle dans le domaine de l’eau et de la biodiversité, qu’il s’agisse du développement de méthodes d’observation/surveillance et d’évaluation des impacts des activités anthropiques (i.e. métrologie innovante), d’actions de restauration/réhabilitation des milieux, d’écoconception des matériaux, et de la mise en place de démonstrateurs pour le test de solutions (technologiques, organisationnelles, celles fondées sur la nature) visant à limiter les impacts des activités de l’Homme, est l’une des thématiques transversales de la DRAS.

Mission

Le chargé de mission assure le soutien à des projets d’innovation contribuant significativement à la préservation de la biodiversité, des milieux et de la ressource en eau. L’innovation se positionne à l’aval des projets de recherche et développement (R&D) en ayant de fortes retombées opérationnelles. L’innovation peut être technologique comme organisationnelle. Les sujets traités portent principalement sur les écosystèmes aquatiques.

Vous serez amené à travailler avec les agents des différentes directions de l’OFB ayant des activités en lien avec la thématique, ainsi que de nombreux partenaires extérieurs (organismes de recherche publique, entreprises, Ministère en charge de l’écologie MTE, Agences de l’eau, pôles de compétitivité, ADEME, Laboratoire national de métrologie et d’essai, …).

Activités principales

  • Suivre l’avancement des projets d’innovation en cours, soutenus par l’OFB, et menés par les équipes de recherche publique ou privée, sur des sujets tels que :
    • la lutte contre les micropolluants d’origine urbaine,
    • la métrologie (procédure nationale de vérification de méthodes innovantes par un tiers indépendant, qualité des traceurs hydrologiques, développement de l’ADN environnemental, mesure en continu de l’impact éco-toxicologique d’effluents, télédétection par drone),
    • la gestion des eaux usées par filtres plantés de roseaux (FPR), le traitement et la valorisation du phosphore d’eaux usées et suivi des travaux du groupe de travail EPNAC (gestion intégrée des eaux urbaines des petites et moyennes collectivités),
    • la gestion des eaux pluviales par des techniques alternatives innovantes,
    • la lutte contre la pollution lumineuse.
  • Contribuer à l’organisation d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) OFB sur la bio-surveillance en appui au référant thématique écotoxicologie (rédaction du cahier des charges, publication de l’AMI, collecte des candidatures, évaluation collective des projets à mettre en place, contractualisation des projets lauréats en lien avec le Service Administratif et Financier) ; 
  • Contribuer à l’évaluation et à la sélection de projets issus d’appels à projets de partenaires tels que l’ADEME et le CGDD ;
  • Apporter un appui à l’adjointe au Directeur de la Recherche et de l’Appui Scientifique pour le pilotage du groupe de travail « Recherche, Développement & Innovation », au titre de l’animation au niveau national de la politique d’innovation commune à l’OFB et aux Agences de l’eau, assurer une information mutuelle entre les AE et l’OFB sur l’innovation.

Relations liées au poste

Relations internes :

  • Chargés de mission recherche spécialistes (chimie, assainissement, écotoxicologie…), service administratif et financier (SAF) de la DRAS.
  • Chargés de mission des autres entités concernées de l’OFB, dont le centre de ressources génie écologique de la Direction acteurs et citoyens (DAC), le service eau et milieux aquatiques (SEMA) et l’UMS PatrNat de la Direction surveillance, évaluation et données (DSUED), le pôle de partage des connaissances scientifiques et techniques (PPCST).

Relations externes :

  • Administration : MTE (DEB et CGDD), Agences de l’eau, ADEME, Ministère de l’économie/DGE
  • Organismes de recherche publique (instituts, universités), entreprises (pôle R&D) et pôles de compétitivité.

Profil recherché

  • Un diplôme minimum de niveau Bac +5 scientifique (biologie, écologie, environnement, chimie…).
  • Première expérience souhaitée (pas obligatoire) sur la thématique et dans le domaine d’activité.

Compétences et qualités requises

Connaissances :

  • Connaissance du fonctionnement du grand et du petit cycle de l’eau ;
  • Connaissance des problématiques environnementales en lien avec l’eau et la biodiversité (pollutions, raréfaction de la ressource, changements globaux, etc.), et des solutions permettant de réduire l’impact des pressions anthropiques ;
  • Connaissance des politiques publiques dans les domaines de l’eau et de la biodiversité des acteurs en charge de leur mise en œuvre.

 

Savoir-faire opérationnel :

  • Suivre d’un point de vue technique et administratif des projets scientifiques sur des thématiques variées, dans des contextes pluri-partenaires ;
  • Dialoguer avec des experts, prendre compte et synthétiser les avis ;
  • Planifier et organiser des réunions.

 

Savoir-être professionnel :

  • Curiosité, goût pour l’innovation, intérêt pour les sujets portant sur l’eau et la biodiversité ;
  • Fortes capacité d’organisation, sens des priorités, autonomie ;
  • Disponibilité, réactivité, et adaptabilité ;
  • Sens de l’écoute, aptitudes à la communication et au partage de l’information, savoir rendre compte.

Dépôt de candidature

Pour déposer une candidature, les documents suivants vous seront demandés :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Pour les fonctionnaires uniquement : dernier arrêté de situation administrative ;
  • Pour les non titulaires : diplôme le plus élevé obtenu
Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.