Office français de la biodiversité

Stage - Amélioration de la connaissance des marais méditerranéens et de leur potentiel d'accueil H/F

Référence : 2023/1168
Affectation : Direction acteurs et citoyens
Résidence administrative : Pérols (34)
Poste à pourvoir le : 01/03/2023
Date limite de candidature : 05/02/2023

Information générale

Positionnement hiérarchique : Sous l’autorité du chargé de mission milieux humides

Conditions d’emploi : Stage de 6 mois à pourvoir pour l’obtention d'un diplôme de niveau Bac +4 à Bac +5 

L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 3 000 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Il contribue, s'agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité, ainsi qu'à la gestion équilibrée et durable de l'eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).

Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur les 3 000 agents qui composent des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
- une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
- une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
- des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

Dans le cadre des missions confiées à l’OFB suite aux Assises de l’eau (actions 3 et 10) et des Plans Nationaux d’Actions en faveur des milieux humides, et en application de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (DCSMM) et de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), l’OFB contribue à la création, à la capitalisation, à la gestion et à la valorisation de données sur les zones humides et les marais littoraux. Cette valorisation étant notamment assurée par le Service Usages et Gestion de la Biodiversité (SUGB) de la Direction Acteurs et Citoyens (DAC) et son Centre de Ressources (CDR) Milieux humides http://zones-humides.org/.

Ces données sont des ressources essentielles pour les pouvoirs publics et les acteurs pour la mise en œuvre et l’atteinte des objectifs des politiques publiques des milieux humides, notamment à travers la gestion et la restauration écologique.

Depuis 2019, plus de 1300 ouvrages et plusieurs territoires de marais ont fait l’objet de cartographie sur la façade méditerranéenne. 2 documents de références sont actuellement disponibles pour guider la collecte et bancarisation des ouvrages en marais littoraux et lagunaires mais également pour identifier et délimiter les unités hydrauliques cohérentes de ces territoires.

Le plan national de gestion de l’anguille, approuvé par la Commission européenne en février 2010, s’attaque aux diverses causes du déclin de l’anguille en Europe : circulation entravée du fait de nombreux aménagements en travers de cours d’eau et dans les marais, dégradation des habitats, pollution des eaux et des sédiments, pêche et braconnage.

 

 D’une manière plus générale, la transparence des ouvrages à la mer et une meilleure gestion hydraulique des marais littoraux et des lagunes méditerranéennes sont des leviers importants pour la préservation des populations piscicoles qu’elles soient dulcicoles, amphihalines ou marines. L’étude et la connaissance du fonctionnement de ces territoires doivent faire l’objet d’une attention particulière, pour accompagner la mise en œuvre :

- du règlement européen sur l’Anguille d’Europe

- de la directive-cadre stratégie pour le milieu marin (indicateurs de pression « continuité terre-mer » expérimentaux pour le second cycle) ;

- du plan national en faveur des migrateurs amphihalins

- des actions 10 et 26 du plan national d’actions en faveur des zones humides (PNAZH 2022-2026) : «Favoriser la circulation des populations piscicoles par l’amélioration de l’accessibilité et de la qualité des marais littoraux et lagunes méditerranéennes» et «Mettre à disposition les données des milieux humides par l’intermédiaire d’une plateforme d’information géographique mutualisée».

- du Plans de gestion des poissons migrateurs de Rhône-Méditerranée 2022-2027

 

Afin de parvenir à cette mise en œuvre à l’échelle des marais méditerranéens, l’Office français de la biodiversité propose ce stage appuyé techniquement par le Pôle-relais lagunes méditerranéennes.

Mission

Contribuer à la cartographie des marais littoraux méditerranéens

Sous QGIS, il s’agit de créer des enveloppes cartographiques délimitant ces marais. Cette cartographie sera produite à l’échelle interrégionale (Occitanie, PACA et Corse), s’appuiera sur la cartographie existante des ouvrages hydrauliques déjà référencés en périphérie des grandes masses d’eau lagunaires, des données bibliographiques, et sera complétée d’une levée d’information sur le terrain :

  • Délimiter les UHC en marais littoraux sous SIG
  • S’assurer de la compatibilité ©Sandre du format de données pour leur bancarisation dans le réseau partenarial des données sur les zones humides (RPDZH).
  • Se rendre sur certains sites lagunaires avec le gestionnaire pour caractériser les marais qui seront délimités en UHC.

 

Contribuer au recensement des ouvrages hydrauliques et à l’amélioration des données de gestion hydraulique des marais méditerranéens

  • Collecter les données d’ouvrages de caractérisation et de gestion disponibles auprès des gestionnaires et mise en qualité de ces dernières au format ©Sandre
  • Se rendre sur certains sites lagunaires avec le gestionnaire et s’assurer que l’ensemble des données ouvrages indispensables à la caractérisation et à la gestion ont été intégrées au ROE et dans la BDOE ;
  • Création de logigrammes de la gestion hydraulique des marais littoraux de différents marais ;
  • Participer aux travaux d’élaboration d’indicateurs de pression de continuité terre-mer pour la DCSMM et pour le rapportage européen de mise en œuvre du plan anguille ;

 

Contribuer à la bancarisation et valorisation des données collectées aux échelles : nationale, bassin, et locale.

  • Bancariser les données ouvrages sous Géobs ou transmettre les données UHC (format©SANDRE) à l’administrateur du RPDZH.
  • Enrichir et créer des fiches de synthèse « site » sur l’état des connaissances pour chaque marais.
  • Diffusion des données auprès des partenaires du projet (Membre du PLAGEPOMI) et plus largement des acteurs de ces milieux : Pôle-relais Marais Atlantiques, Manche et Mer du Nord, OFB, DREAL Rhône-Alpes, Agence de l’eau RMC, association Migrateurs Rhône Méditerranée, Cépralmar, gestionnaires des lagunes et chercheurs.

 

Contribuer à la remontée de données bibliographiques sur les études et projets en cours portés en lagunes sur les poissons migrateurs

  • En s’appuyant sur les ressources documentaires et bibliographiques existantes (sites web et bases de données bibliographiques, du Pôle-relais lagunes méditerranéennes et des acteurs de la gestion des zones humides littorales méditerranéennes).
  • En valorisant les retours d’expériences de gestion et restauration de la continuité écologiques ayant utilisées les données  -ROE, UHC, BDOE - produites précédemment

Relations liées au poste

Relations internes :

  • Centres de ressources Milieux Humides,
  • DAC, DASB, DGD PCE ;
  • Direction régionale Occitanie ;
  • Direction interrégionale PACA-Corse ;
  • Délégation de la façade méditerranéenne ;
  • Gestionnaires de lagunes et marais de la façade méditerranéenne ;
  • Partenaires du projet.

 

Relations externes :

  • DEB du MTECT ;
  • Tour du Valat ;
  • Forum des marais atlantiques ;
  • MNHN, IFREMER, INRAE Rennes et Bordeaux ainsi que les Universités de la Rochelle et de Perpignan.

Compétences et qualités requises

Connaissances :

  • Connaissances en hydrologie et étude des populations et écologie des milieux aquatiques (en particulier les milieux humides),
  • Connaissances en statistiques et analyse de données.

 

Savoir-faire opérationnel :

  • Maîtriser l’outil QGIS ;
  • Aptitude au travail en réseau et à la communication avec des partenaires extérieurs ;
  • Capacités à synthétiser, à rédiger.

 

Savoir-être professionnel :

  • Méthodique, rigoureux, organisé
  • Autonome et sens de l’initiative
  • Travail en équipe
  • Sens du contact et ouverture d’esprit

 

Diplômes – Formation – Expérience :

Master 1 ou 2, en systèmes d’information localisés pour l’aménagement du territoire, géographie et environnement, gestion de l’eau et des milieux aquatiques, gestion intégrée des bassins…

 

Autres :

  • Permis B ;
  • Véhicule.

Conditions d'exercice / sujétions particulières

  • Des déplacements sont à prévoir dans l’Aude, l’Hérault et les Bouches du Rhône.
  • Le stagiaire sera formé durant le stage aux protocoles et méthodes nécessaires à la bonne réalisation de sa mission, en particulier sur les notions fondamentales du référentiel national des obstacles à l’écoulement (ROE) et le protocole d’identification et délimitation des Unités Hydrauliques Cohérentes.

Dépôt de candidature

Pour déposer une candidature, les documents suivants vous seront demandés :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Pour les fonctionnaires uniquement : dernier arrêté de situation administrative ;
  • Pour les non titulaires : diplôme le plus élevé obtenu

 

Les personnes intéressées devront adresser leurs candidatures (CV détaillé et lettre de motivation) par courriel sous la référence DAC-SUGB-UHC à pierre.caessteker@ofb.gouv.fr

Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.